Forum-Übersicht
RegistrierenSuchenFAQMitgliederlisteBenutzergruppenLogin
Kommunisierung
Gehe zu Seite Zurück  1, 2, 3 ... 13, 14, 15
 
Neue Antwort erstellen    Forum-Übersicht » Literatur & Leseecke Thema drucken Vorheriges Thema anzeigen
Nächstes Thema anzeigen
Kommunisierung
Autor Nachricht
Doc Sportello



Anmeldedatum: 10.09.2012
Beiträge: 1489
Wohnort: Stadt

Beitrag Alain im Radio Antworten mit Zitat
Radiosendung mit Alain von TC:

Zitat:
Une analyse du populisme degôche (Mélenchon), keynésien, « patriote » et interclassiste, et de droite (Marine Le Pen) – avec Alain de Théorie Communiste

Avec une analyse du populisme degôche comme successeur du « programmatisme » (ouvriérisme), s’achevant au cours des années 1970 du fait d’une crise du fordisme et d’une restructuration du capitalisme, et au « démocratisme radical » (altermondialisme), s’achevant au cours des années 2000 du fait d’un regain de crise du capitalisme mondial en 2008, forme nouvelle mais récupérant des éléments de ces cycles de luttes. L’émission s’achève sur une définition de la communisation comme théorie et comme processus historique [1 heure]

http://sortirducapitalisme.fr/207-analyse-critique-du-populisme


_________________
"Die kommunistische Theorie kann nichts anderes sein als gebunden an die gesellschaftliche Praxis der proletarischen Bewegung, sie ist weder 'marxistisch' noch 'anarchistisch'." Jean-Yves Bériou, 1975.
17. April 2017, 20:56 Benutzer-Profile anzeigen Private Nachricht senden
Doc Sportello



Anmeldedatum: 10.09.2012
Beiträge: 1489
Wohnort: Stadt

Beitrag Neue Texte Antworten mit Zitat
Texte über Syrien auf Carbure:

Zitat:
Dans la crise actuelle du capital, dans les formes qu’elle prend, ce qui se passe en Syrie n’est pas un phénomène marginal. Le début de la crise syrienne en 2011, après la crise de 2008 et dans la suite des « Printemps arabes » devrait suffire à nous rappeler que ce qui s’est produit en Syrie n’a rien d’accidentel. Il nous faut comprendre la situation syrienne pour elle-même, car tout ce qui existe existe de manière particulière, et les rapports entre l’Etat et le capital ne peuvent se résumer à des formules générales, telles que « la baisse du taux de profit » ou « la domination d’une classe sur les autres ». Si ces généralités peuvent être « vraies », ce n’est que d’être comprises dans leur réalité. Etudier spécifiquement le cas syrien, c’est se donner des outils théoriques pour comprendre ce qu’est la guerre civile telle qu’elle est, non comme l’épouvantail du chaos social qu’agitent les amoureux de l’ordre ou comme fantasme révolutionnaire de l’écroulement du vieux monde, mais comme une chose qui se produit bel et bien dans la crise du capital, et qui en tant que tel peut et doit être compris théoriquement.

https://carbureblog.com/2017/05/11/etat-societe-et-guerre-civile-en-syrie/


Und eine Antwort an die konkret:

Zitat:
Während unserer manischen Phasen kommt es bisweilen vor, dass wir einfach unbedacht und willkürlich irgendwelche Zeitschriften kaufen. So sind wir auf die Rezension des Buches Kalifat und Barbarei in der konkret Nr. 4/17 gestossen. Sie wurde von Friedrich C. Burschel geschrieben, er ist Journalist und Mitarbeiter der Rosa-Luxemburg-Stiftung. Wenn der Staat seine Dienste zur Verteidigung der Demokratie benötigt, ist er als guter Demokrat selbstverständlich zur Stelle, so war er z.B. Leiter der Landeskoordinierungsstelle „Bayern gegen Rechtsextremismus“.

Unglücklicherweise leidet er offensichtlich an akuter Dyslexie, denn er glaubt tatsächlich, es gehe dem Autor darum, „beim IS emanzipatorische Elemente […] herauszuarbeiten“. Der Autor kommt jedoch auf S. 83 zu folgendem Schluss: „ Als Tagtraum und neue Phase eines Albtraums kann diese gigantische, reaktionäre ZAD rund um den Tigris und den Euphrat nur als monströse Variante einer kapitalistischen Weltordnung verstanden und bekämpft werden, dessen Feind sie vorgibt zu sein.“ Eine Lobrede tönt definitiv anders.

http://kommunisierung.net/Die-erschutternde-Nuchternheit-der


_________________
"Die kommunistische Theorie kann nichts anderes sein als gebunden an die gesellschaftliche Praxis der proletarischen Bewegung, sie ist weder 'marxistisch' noch 'anarchistisch'." Jean-Yves Bériou, 1975.
13. Mai 2017, 10:27 Benutzer-Profile anzeigen Private Nachricht senden
Doc Sportello



Anmeldedatum: 10.09.2012
Beiträge: 1489
Wohnort: Stadt

Beitrag Il lato cattivo Antworten mit Zitat
Französische Übersetzung des Leitartikels der Nr. 2 von Il lato cattivo:

Zitat:
Le même Graeber n’a pas laissé échapper l’occasion de plaider la cause de la «révolution en marche» au Rojava: «En 1937, mon père s’est porté volontaire pour combattre dans les Brigades internationales pour défendre la République espagnole. […] Les révolutionnaires espagnols espéraient créer une société libre qui serait un exemple pour tout le monde. Au lieu de cela, les puissances mondiales ont décrété une politique de « non-intervention » […] même après que Hitler et Mussolini, prétendument d’accords sur une non-intervention, aient commencé à engager des troupes et à fournir des armes pour renforcer le camp fasciste. Le résultat a été des années de guerre civile qui ont pris fin avec l’écrasement de la révolution et quelques-uns des plus sanglants massacres d’un siècle sanglant. Je n’ai jamais imaginé que la même chose pouvait se reproduire dans ma propre vie. […] La région autonome du Rojava, telle qu’elle existe aujourd’hui, est l’un des rares points lumineux — même très lumineux — issus de la tragédie de la révolution syrienne. […] S’il existe un parallèle à faire aujourd’hui avec les prétendus dévots et meurtriers phalangistes de Franco, ce ne pourrait être qu’avec l’État islamique. S’il y a un parallèle à faire avec les Mujeres Libres d’Espagne, ce ne pourrait être qu’avec les femmes courageuses qui défendent les barricades à Kobané. Est-ce que le monde et — cette fois-ci plus scandaleusement encore — la gauche internationale vont vraiment être complices en laissant l’histoire se répéter?» (Why is the world ignoring revolutionary kurds in Syria?, in «The Guardian», 8 octobre 2014). Pour une fois, nous nous retirons de la polémique. Graeber n’est pas un «récupérateur», et a l’air de croire aux foutaises qu’il écrit; tout simplement, il parle au nom des classes moyennes dont il une expression. Que le mode de production capitaliste puisse être quelque chose de plus qu’une politique ou, dans le meilleur des cas, un rapport de distribution, cela ne l’effleure nullement. Chaque limite du mouvement Occupy et de tout ce qui, des Alpes aux Andes, peut vaguement lui ressembler représente à ses yeux une nouveauté et un signe de force. Et Graeber n’est que la partie émergée de l’iceberg composé de toute une bande – dont font aussi partie des camarades plus proches et généralement moins naïfs – manifestement peu stimulée par l’hypothèse que le bouleversement révolutionnaire des rapport sociaux actuels, puisse et doive être autre chose que la simple et miraculeuse ubiquité d’Occupy – ou d’autres «mouvements sociaux» – dans le temps et dans l’espace.

http://dndf.org/?p=15865


_________________
"Die kommunistische Theorie kann nichts anderes sein als gebunden an die gesellschaftliche Praxis der proletarischen Bewegung, sie ist weder 'marxistisch' noch 'anarchistisch'." Jean-Yves Bériou, 1975.
15. Mai 2017, 10:41 Benutzer-Profile anzeigen Private Nachricht senden
Doc Sportello



Anmeldedatum: 10.09.2012
Beiträge: 1489
Wohnort: Stadt

Beitrag Neue Texte von Dauvé und Astarian Antworten mit Zitat
Dauvé zur Arbeit:

Zitat:
La moitié de la population mondiale est devenue urbaine et, contrairement à l’exode rural d’antan qui transformait les paysans en ouvriers, très peu des ruraux déracinés désormais entassés dans les banlieues de Mumbai trouveront un emploi régulier. Cela n’empêche pas l’emprise du travail sur leur vie. L’obligation de se salarier pour vivre pèse sur celui qui n’a pas d’emploi comme sur celui qui a eu « la chance » d’être embauché. Les quartiers populaires de Dakar vivent chaque jour sous la contrainte de la dépense quotidienne : trouver le petit boulot qui apportera l’argent pour acheter à manger d’ici le soir. Une minorité de la population mondiale reçoit un salaire, et une minorité encore plus réduite bénéficie d’un contrat en bonne forme, avec salaire fixé – et dûment versé – et droits du travail relativement respectés : le salariat n’en domine pas moins. Pour reprendre une formule situationniste, le travail est devenu plus visiblement ce qu’il était déjà essentiellement.

https://ddt21.noblogs.org/?page_id=1576


Astarian und R.F. zur Mittelklasse:

Zitat:
The proof of the pudding is in the eating, dit un proverbe anglais (la preuve du pudding, c’est de le manger). La preuve de la classe moyenne, ce sont ses luttes. Ce sont elles qui nous ont amenés à examiner pour elle-même la question de la CMS. Dans des mouvements sociaux comme ceux d’Iran en 2009, d’Israël en 2011, de Turquie 2013, de Hong Kong en 2014, etc., nous assistons à des protestations massives de larges fractions de la classe moyenne salariée contre les conditions économiques et sociales où les mettent les modalités actuelles de l’accumulation du capital (crise économique, mondialisation, bulles immobilières, péréquation biaisée, etc.). Il faudra caractériser ces luttes, évaluer leur degré de « pureté de classe ». Car le prolétariat s’y associe fréquemment, parfois de façon massive (Tunisie et Egypte , 2011), parfois de façon plus limitée (Oaxaca 2006, Vénézuela 2014, France 2016).

Il est impossible d’ignorer les luttes de la CMS, surtout à l’époque actuelle. Partout dans le monde, elles donnent lieu à des manifestations monstres et spectaculaires qui font pâlir d’envie militants et activistes. Elles sont parfois d’une grande violence et, tout « petits-bourgeois » qu’ils soient, les manifestants font preuve d’une audace et d’un courage remarquables pour défendre leur cause. Enfin, il arrive qu’elles soient victorieuses, comme lorsqu’elles obtiennent la chute de Ben Ali ou de Moubarak. Il faudra analyser les conditions et le contenu réel de ces victoires.

http://www.hicsalta-communisation.com/accueil/menage-a-trois-episode-1#more-1456


_________________
"Die kommunistische Theorie kann nichts anderes sein als gebunden an die gesellschaftliche Praxis der proletarischen Bewegung, sie ist weder 'marxistisch' noch 'anarchistisch'." Jean-Yves Bériou, 1975.
02. Juni 2017, 13:14 Benutzer-Profile anzeigen Private Nachricht senden
Doc Sportello



Anmeldedatum: 10.09.2012
Beiträge: 1489
Wohnort: Stadt

Beitrag Vietnam Antworten mit Zitat
Neuer Text auf der HP von Chuang über wilde Streiks in Vietnam:

Zitat:
But is this really the beginning of something new? The radical alternatives that Friedman imagines are not, he admits, being discussed, debated or fought for within China. The situation is not excellent. In Vietnam, a closer look at wildcat strikes reveals that they may be stuck going nowhere. Such strikes have become a de facto accepted and established practice in Vietnam. In the mid-1990s, the state and its organs were nervous about strikes, but the government has gradually become more relaxed about them. Now, they are seen as an ordinary part of industrial relations, so long as they don’t make demands beyond their immediate workplaces. Consequently, very few strikes go beyond bread and butter issues. As in China, they are ‘explicitly revindicative in nature,’ making ‘very specific, local demands of existing powers’.[26] And despite being ‘remarkably successful’ in achieving at least one of their immediate demands, ‘they are also short actions that lead to quick fixes. The result is that the problems repeat themselves, and workers have to make the effort to strike again and again to meet basic demands’.[27] This is collective bargaining by riot, but without any lasting impact.

http://chuangcn.org/2017/05/dinh-cong-tu-phat-wildcat-strikes-in-post-socialist-vietnam/


Französische Übersetzung auf dndf.

_________________
"Die kommunistische Theorie kann nichts anderes sein als gebunden an die gesellschaftliche Praxis der proletarischen Bewegung, sie ist weder 'marxistisch' noch 'anarchistisch'." Jean-Yves Bériou, 1975.
02. Juni 2017, 23:22 Benutzer-Profile anzeigen Private Nachricht senden
Doc Sportello



Anmeldedatum: 10.09.2012
Beiträge: 1489
Wohnort: Stadt

Beitrag Neuer Text Antworten mit Zitat
Einige Überlegungen zu den Präsidentschaftswahlen in Frankreich:

Zitat:
Les élections présidentielles de 2017 en France ont été ce qu’on pourrait appeler une petite conjoncture : une structure sociale en crise s’effondre sous le poids de ses contradictions, et, dans le même moment et pour les mêmes raisons, parvient à se rétablir, non sur des bases nouvelles, mais en correspondant plus encore à ce qu’elle était auparavant. C’est une mise en adéquation à la situation telle qu’elle peut être appréhendée par cette structure : la crise formulée dans ses propres termes et résolue dans ses propres termes. Autrement dit, c’est un tour de vis et un retour à l’ordre, là où une « grande » conjoncture se caractériserait par l’impossibilité de le rétablir.

Comme un chat qui retombe sur ses pattes, la classe politique française, à travers l’éclatement des deux partis qui se partagent le pouvoir depuis quarante ans et font l’objet de critiques de plus en plus pressantes, est parvenue, face aux populismes de droite comme de gauche, à rester aux affaires. Parler de recomposition n’y change rien : ce qui s’est passé, sous les dehors d’un « grand chambardement », revient à entériner dans les faits et à accentuer ce qui faisait le fond de la crise de légitimité de la politique en France : le système de l’alternance en revient à un régime de parti unique, appliquant une politique unique.

https://carbureblog.com/2017/06/05/macron-classe-moyenne-et-politique-reflexions-sur-la-presidentielle-2017/


_________________
"Die kommunistische Theorie kann nichts anderes sein als gebunden an die gesellschaftliche Praxis der proletarischen Bewegung, sie ist weder 'marxistisch' noch 'anarchistisch'." Jean-Yves Bériou, 1975.
05. Juni 2017, 19:10 Benutzer-Profile anzeigen Private Nachricht senden
Doc Sportello



Anmeldedatum: 10.09.2012
Beiträge: 1489
Wohnort: Stadt

Beitrag Zu Endnotes Antworten mit Zitat
Artikel im n+1 Magazine zu Endnotes:

Zitat:
This antinormative stance is part of what makes Endnotes so fascinating: surely there has never been such a sober magazine of the ultraleft. Its pages are completely empty of exhortations, special pleading, and wishful thinking. The contrast with most political writing is clear, and reading the journal makes one aware of how much left-wing writing traffics in vague optimism. But in the very success of their criticism, the editors place themselves in a rigor trap, where it is hard to see how their own politics could survive the same kind of withering analysis they apply to others. Bernes writes quite reasonably, for example, that it is “politically non-workable” to expect that “15 percent or so of workers whose activities would still be useful [after the revolution] would work on behalf of others.” But he believes, with the Endnotes collective, that communism is somehow workable. It is as if someone has given you a dazzling lecture on the dangers of drinking coffee before offering you a line of coke.

https://nplusonemag.com/issue-28/reviews/the-bleak-left/


_________________
"Die kommunistische Theorie kann nichts anderes sein als gebunden an die gesellschaftliche Praxis der proletarischen Bewegung, sie ist weder 'marxistisch' noch 'anarchistisch'." Jean-Yves Bériou, 1975.
19. Juni 2017, 00:13 Benutzer-Profile anzeigen Private Nachricht senden
Doc Sportello



Anmeldedatum: 10.09.2012
Beiträge: 1489
Wohnort: Stadt

Beitrag Mittelklasse, Teil 2 Antworten mit Zitat
Teil 2 zur lohnabhängigen Mittelklasse:

Zitat:
Comment comprendre la hiérarchie des salaires de l’ouvrier à l’ingénieur ? Le capital paie-t-il plus cher ce dernier parce que la production de sa force de travail est plus onéreuse que celle de l’ouvrier ? BEM répondent oui et non. Pour eux, la hiérarchie des salaires n’est pas entièrement justifiée par les écarts de valeur entre les différentes forces de travail. Le capital paie la force de travail de l’ingénieur à sa valeur (le coût de sa reproduction), mais il ajoute un supplément, qu’ils analysent comme une rétrocession de plus-value. Les travailleurs productifs de la CMS consacrent une partie de leur journée à reproduire la valeur de leur force de travail, et la valeur qu’ils produisent au-delà est, par définition, de la plus-value. Une partie de cette plus-value est rétrocédée à la CMS. Pour les travailleurs non-productifs de la CMS, la rétrocession se fait au travers de mécanismes redistributifs impliquant entre autres l’État.

http://www.hicsalta-communisation.com/accueil/menage-a-trois-episode-2


_________________
"Die kommunistische Theorie kann nichts anderes sein als gebunden an die gesellschaftliche Praxis der proletarischen Bewegung, sie ist weder 'marxistisch' noch 'anarchistisch'." Jean-Yves Bériou, 1975.
21. Juni 2017, 16:44 Benutzer-Profile anzeigen Private Nachricht senden
Doc Sportello



Anmeldedatum: 10.09.2012
Beiträge: 1489
Wohnort: Stadt

Beitrag Neuer Text auf Spanisch Antworten mit Zitat
Neuer Text von einem spanischsprachigen Genossen (den ich nicht gelesen habe, da mein Spanisch zu schlecht ist):

Zitat:
El texto del grupo francés Négation, «El proletariado como destructor del trabajo» (1972) es un documento excepcional que pertenece claramente a la primera de esas dos categorías. De ahí que no sólo consiga separarse serenamente de su pasado, sino que siga siendo a día de hoy un extraordinario ajuste de cuentas con toda clase de candidatos presentes y futuros a prolongarlo. La excepción, sin embargo, confirma la regla, y es regla general de la (pre)historia que excepciones de este calibre no queden impunes, lo que explica la paradoja de que apenas publicado, un texto tan visionario y vigoroso quedara sepultado bajo un espeso y duradero manto de silencio.

http://dndf.org/?p=16013


_________________
"Die kommunistische Theorie kann nichts anderes sein als gebunden an die gesellschaftliche Praxis der proletarischen Bewegung, sie ist weder 'marxistisch' noch 'anarchistisch'." Jean-Yves Bériou, 1975.
03. Juli 2017, 18:52 Benutzer-Profile anzeigen Private Nachricht senden
Doc Sportello



Anmeldedatum: 10.09.2012
Beiträge: 1489
Wohnort: Stadt

Beitrag Mittelklasse Antworten mit Zitat
Neuer Text von Astarian und R.F. zur Bewegung gegen die "Loi Travail" und der Rolle der Mittelklasse:

Zitat:
La loi El Khomri correspond à une situation générale de pénurie de plus-value qui se traduit de manière double. À la demande patronale d’accords plus souples et moins coûteux, s’ajoute la question de l’intégration des syndicats qui sont moins coopératif avec le patronat. Même ceux-ci – bien que dans une moindre mesure par rapport aux syndicats «d’accompagnement» – vivent principalement de transferts de valeur qui se font directement par les contribution patronales au «dialogue social» (fonds paritaires dédiés au financement des organisations syndicales et d’employeurs) et indirectement par l’État à différents niveaux (régions, collectivités locales), et sous différentes formes (versements, décharges syndicales, etc.). Les cotisations des inscrits ne constituent qu’une faible partie du budget des syndicats. Aussi modestes que soient ces portions de plus-value dans les bilans des entreprises, le patronat essaie de faire des économies dans tous les sens. Pourquoi dès lors continuer à financer des syndicats pas assez «collaboratifs» alors que les profits sont insuffisants?

http://www.hicsalta-communisation.com/accueil/menage-a-trois-episode-3


_________________
"Die kommunistische Theorie kann nichts anderes sein als gebunden an die gesellschaftliche Praxis der proletarischen Bewegung, sie ist weder 'marxistisch' noch 'anarchistisch'." Jean-Yves Bériou, 1975.
22. Juli 2017, 01:52 Benutzer-Profile anzeigen Private Nachricht senden
Doc Sportello



Anmeldedatum: 10.09.2012
Beiträge: 1489
Wohnort: Stadt

Beitrag Lohnabhängige Mittelklassen Antworten mit Zitat
Radiosendung mit Alain C. vom Blog Carbure über die Rolle der lohnabhängigen Mittelklassen:

Zitat:
Les classes moyennes salariées peuvent parier sur un cheval néolibéral (Macron) ou un cheval altercapitaliste (Mélenchon), elles n’en sont pas moins globalement des défenseuses du capitalisme, du compromis capital-travail, de l’Etat et de sa classe politique, et cela alors même qu’elles se prétendent des représentants des classes populaires lorsqu’elles mènent leurs luttes soi-disant anticapitalistes (Occupy, Nuit Debout, etc.). Cette position structurellement contre-révolutionnaire n’est pas un effet du hasard, mais découle de leur rôle d’encadrement du prolétariat et du procès de production capitaliste, ce qui leur confère un sursalaire et une autorité, assurant leur fidélité au capital et son Etat en même temps que leur séparation d’avec l’ensemble du prolétariat. Loin de se contenter d’une dénonciation rituelle de l’interclassisme, cette émission vise à une analyse radicale des classes moyennes salariées et son rôle contre-révolutionnaire en tant que classe, mais dont des membres peuvent devenir révolutionnaires – avec Alain de Carbure.

http://sortirducapitalisme.fr/231-entre-macron-et-melenchon-les-classes-moyennes-salariees


_________________
"Die kommunistische Theorie kann nichts anderes sein als gebunden an die gesellschaftliche Praxis der proletarischen Bewegung, sie ist weder 'marxistisch' noch 'anarchistisch'." Jean-Yves Bériou, 1975.
30. August 2017, 19:14 Benutzer-Profile anzeigen Private Nachricht senden
Doc Sportello



Anmeldedatum: 10.09.2012
Beiträge: 1489
Wohnort: Stadt

Beitrag Dauvé zur Arbeit Antworten mit Zitat
Auszug aus Dauvés neuem Buch:

Zitat:
Quand un escroc apporte du travail, du revenu, et donc du « sens », à une communauté en perdition, même si c’est provisoire et fallacieux, cela pose la question de ce que signifient production et travail. Les chômeurs de la Sarthe faisaient confiance à Ph. Berre parce qu’il leur apportait une socialisation, un rôle, un statut, une reconnaissance. Qu’est-ce qui est utile ? inutile ? fictif ? réel ? rentable ou non ? Ce bout d’autoroute était-il plus ou moins absurde que les « vraies » autoroutes ? Quel travail mérite d’être qualifié de « gaspillage » ? Au-delà de la dure vérité du travail (il crée des objets, rapporte du revenu et est généralement pénible), quelle est sa réalité ?

http://www.troploin.fr/node/91


_________________
"Die kommunistische Theorie kann nichts anderes sein als gebunden an die gesellschaftliche Praxis der proletarischen Bewegung, sie ist weder 'marxistisch' noch 'anarchistisch'." Jean-Yves Bériou, 1975.
03. September 2017, 13:20 Benutzer-Profile anzeigen Private Nachricht senden
Doc Sportello



Anmeldedatum: 10.09.2012
Beiträge: 1489
Wohnort: Stadt

Beitrag Astarian zum Wert Antworten mit Zitat
Interview mit Bruno Astarian anlässlich seines neuen Buches bei Entremonde:

Zitat:
Le principal point qui ne manquera pas de choquer, c’est que je récuse la notion de travail abstrait, notion à mon avis métaphysique, mais qui a sa raison d’être dans la problématique marxienne et marxiste. Quand Marx dit que toutes les marchandises sont comparables entre elles parce qu’elles contiennent la même substance, résultat d’une activité, d’une dépense de force humaine sans qualité, il appelle parfois cette dépense « travail abstrait », dont il fait aussitôt une substance qui logerait dans la marchandise. Il veut dire en fait travail en général (quand on a fait abstraction de toutes ses qualités particulières de plombier, de ferronnier, etc.). Marx lui-même n’emploie presque pas, et de façon hésitante, le terme « abstrait » : parfois il l’utilise, parfois non. Ce n’est pas très important pour lui. C’est après, seulement, que des théoriciens ont monté ce concept en épingle et rempli des bibliothèques entières pour savoir ce qu’est le travail abstrait. Selon cette conception, le travail en général se cristallise dans la marchandise et devient du travail abstrait : dans la société marchande, l’activité productive inclut le travail abstrait, autrement dit produit de la valeur. Parler de travail abstrait, c’est dire qu’il y a une dépense générale de force humaine. Laquelle exactement ? Les auteurs divergent, mais la ligne générale, c’est que le travail abstrait résulterait d’une dépense de force humaine. Pour moi, c’est une conception physiologique de la création de valeur.

https://ddt21.noblogs.org/?page_id=1698


_________________
"Die kommunistische Theorie kann nichts anderes sein als gebunden an die gesellschaftliche Praxis der proletarischen Bewegung, sie ist weder 'marxistisch' noch 'anarchistisch'." Jean-Yves Bériou, 1975.
10. September 2017, 14:53 Benutzer-Profile anzeigen Private Nachricht senden
Doc Sportello



Anmeldedatum: 10.09.2012
Beiträge: 1489
Wohnort: Stadt

Beitrag Werttheorie Antworten mit Zitat
Einführung in die Marxsche Werttheorie:

Zitat:
Il s’agira d’abord pour nous de proposer une introduction à la théorie marxienne de la valeur. Fruit d’un travail de plusieurs décennies dont un nombre extrêmement important de manuscrits en sont les témoins, la théorie marxienne de la valeur se présente sous sa forme définitive dans Le Capital.

On peut concevoir cette théorie comme le résultat d’une discussion critique avec les théoriciens classiques de l’économie (Ricardo, Smith et bien d’autres). Pour se donner une idée du travail préparatoire de Marx et de la façon dont il dialogue avec les économistes, classiques comme vulgaires, on peut lire par exemple les Théories sur la plus-value.

Les catégories utilisées par Marx dans ses travaux de critiques de l’économie politique connaîtront une grande postérité dans le marxisme. Ainsi, « valeur », « plus-value », « plus-value absolue », « plus-value relative », « capital constant », « capital variable », « composition organique du capital », etc. sont des termes que l’on retrouve fréquemment dans la littérature marxiste.

http://dndf.org/?p=16486


_________________
"Die kommunistische Theorie kann nichts anderes sein als gebunden an die gesellschaftliche Praxis der proletarischen Bewegung, sie ist weder 'marxistisch' noch 'anarchistisch'." Jean-Yves Bériou, 1975.
08. November 2017, 14:03 Benutzer-Profile anzeigen Private Nachricht senden
Doc Sportello



Anmeldedatum: 10.09.2012
Beiträge: 1489
Wohnort: Stadt

Beitrag Loi Travail Antworten mit Zitat
Kritik eines Vorworts eines Buches über die Bewegung gegen die Loi Travail:

Zitat:
L’unionisme de gauche identifie en un seul et même continuum les anars et antifas, les syndicats, Mélenchon – promu au passage signe électoral du renouveau de la « vraie » gauche, les luttes de femmes et les luttes contre les violences racistes et policières, sans jamais se demander ce que veulent les uns et les autres, sans écouter ce qu’ils disent en particulier, comment ils se rapportent les uns aux autres, et en posant sans cesse le présupposé de l’Union, sacrée et majuscule. L’intersectionnalité poussée au comble de l’inclusivité articulatoire, en somme. L’analyse est la grande cuillère qui doit touiller la bouillie ainsi constituée pour lui donner sa belle consistance homogène.

Mais les rapports entre ceux qui luttent contre les violences policières et la gauche ne sont pas aussi idylliques (on se souvient de l’embrouille entre la famille d’Adama Traoré et Ruffin, sans même parler des positions plus qu’ambiguës de Mélenchon sur les violences policières), pas plus que n’ont été idylliques les rapports entre Nuit debout et les « casseurs », ni les relations entre les syndicats et les anarco-totos (il est passé où le SO de la CGT, et ses matraques, dans l’analyse unifiante ?), ni d’ailleurs les rapports entre les syndicats et Mélenchon, qui aimerait avoir la direction politique des luttes, ni même entre le « Front social » (cette expression magnifiée de « la base » sous – discrète – étiquette syndicale) et les directions syndicales, etc. Et le bloc gauchiste lui-même n’est pas très homogène, entre les gentils réformistes de Nuit debout, les enragés révolutionnaires proches du Comité invisible et les inévitables jeunes trotskistes…

https://carbureblog.com/2017/11/15/quand-le-cortege-de-tete-fait-de-la-politique-considerations-acides-sur-une-preface/


_________________
"Die kommunistische Theorie kann nichts anderes sein als gebunden an die gesellschaftliche Praxis der proletarischen Bewegung, sie ist weder 'marxistisch' noch 'anarchistisch'." Jean-Yves Bériou, 1975.
17. November 2017, 00:38 Benutzer-Profile anzeigen Private Nachricht senden
Beiträge der letzten Zeit anzeigen:    
Neue Antwort erstellen    Forum-Übersicht » Literatur & Leseecke Alle Zeiten sind GMT + 1 Stunde
Gehe zu Seite Zurück  1, 2, 3 ... 13, 14, 15
Seite 15 von 15

 
Gehe zu: 
Du kannst keine Beiträge in dieses Forum schreiben.
Du kannst auf Beiträge in diesem Forum nicht antworten.
Du kannst deine Beiträge in diesem Forum nicht bearbeiten.
Du kannst deine Beiträge in diesem Forum nicht löschen.
Du kannst an Umfragen in diesem Forum nicht mitmachen.


Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group
Design by Freestyle XL / Music Lyrics.Deutsche Übersetzung von phpBB.de